Actu

Zawaj : tout savoir sur les traditions et les rituels du mariage Arabe et Musulman

Pour l’Islam, le mariage est une étape importante dans la vie d’un musulman, car c’est grâce au mariage qu’une famille va pouvoir se construire sous la bénédiction divine d’Allah. Contrairement aux autres mariages, mariage chrétien et autres religions, le mariage musulman n’est pas un sacrement, mais un droit qui peut varier selon les régions, la lecture et les traditions qui en sont faites. Il s’agit plutôt d’un accord entre l’homme et la femme qui est tenu par un consentement mutuel, mais la demande doit être faite par l’homme. Découvrons ensemble les points essentiels concernant le Zawaj ou mariage musulman. 

Zawaj ou mariage musulman, qu’est-ce que cela veut dire ?

Le mariage musulman (Zawaj) occupe une place importante dans l’islam. Le mariage musulman ou zawaj sounnah est basé sur la Sunnah qui veut dire mariage sous les respects des règles et des traditions du Prophète Muhammad et du Coran. De ce fait, le zawaj n’est pas un sacrement, mais un contrat “Nikah” entre le futur époux et la future épouse. Par ailleurs, le mariage musulman est, de prime abord, une adoration, avant d’être un acte de la sounnah, acte légal et acte d’amour. Adoration signifie : tout ce qu’Allah aime et agrée, qu’il s’agisse de parole ou d’actes ou qu’ils soient visibles ou cachés. 

A lire également : Tunique de plage : avantages et types !

Comment se déroule un mariage musulman selon leurs traditions ?

Le mariage musulman est une véritable fête qui commence par la célébration du henné avec des danses et des chants, qui se déroule chez la famille de la mariée. Vient ensuite le mariage religieux qui peut également se dérouler chez les parents de la mariée ou à la mosquée. Le fredonnement des tambourins annonce le mariage. Le mariage doit être béni par un Imam ou un cadi en présence de deux témoins. Pour ce faire, l’Imam va demander au père de la mariée ou le tuteur ou wali sa bénédiction, affirmant qu’il donne sa fille en présent au jeune homme. Par la suite, l’Imam ou le Cadi se tourne vers le futur gendre pour lui poser une question s’il accepte de prendre la jeune fille comme épouse. Passons à la loupe ces diverses étapes qui sont : 

  • La cérémonie du henné ; 
  • La cérémonie religieuse ; 
  • La dot.

La cérémonie du henné

Le henné est une cérémonie traditionnelle qui varie en fonction de la région. Au Maghreb, cette coutume est différente selon les pays. En effet, traditionnellement, cette cérémonie se passe 7 jours avant le mariage, mais actuellement, elle se pratique la veille du mariage. En réalité, la cérémonie du henné symbolise l’alliance et aussi la bénédiction connue sous le nom de baraka de l’union qui se traduit par chance de fécondité. C’est pendant cette cérémonie qu’on dessine au henné les mains et les pieds de la future mariée qui se déroule habituellement chez la famille de la jeune fille. Dans certains pays du Maghreb, l’application du henné doit être confiée à une nekacha ou negafa. Ce sont des professionnelles dans l’organisation du mariage et de la cérémonie de différentes rituelles.   

A lire aussi : Régime protéiné et musculation : maximiser les résultats de vos entraînements

La cérémonie religieuse

Comme tout autre mariage religieux, le mariage musulman est aussi une cérémonie religieuse qui affirme l’engagement de l’époux envers sa femme. Cette union est connue sous le nom de Nikah ou Fatiha. Durant la cérémonie religieuse, on prononce la khoutbah, pour commencer. Il s’agit d’une glorification à Allah sous forme de discours assez court. L’Imam ou le Cadi récitera quelques versets du Coran avant de passer à l’échange d’alliances des mariés sous l’assistance des deux témoins et les membres de la famille présents. Des litanies seront ensuite prononcées pour bénir les nouveaux mariés. 

La dot

Les deux familles vont se réunir pour définir la dot prédestinée à la future épouse et qui sera offerte par le futur époux. Cela peut s’agir de bijoux, de l’argent ou autre cadeau. La dot revient entièrement à la mariée.   

Rôles, obligations et attentes de l’assistance 

En effet, le père ou le tuteur doit assurer leur rôle durant le mariage de leur fils et fille. En principe, le père doit donner son accord en donnant sa fille comme épouse à un jeune homme. Sans cet accord, le mariage n’aura pas lieu. Les autres membres de la famille, voire amis, veillent à ce que le jeune homme et la jeune fille respectent les lois qui régissent le mariage musulman, et ce, avant, pendant et même après les différentes cérémonies du mariage. Il faut noter que durant la cérémonie du mariage, il y a deux points importants à savoir qui sont : la séparation des hommes et des femmes et aussi le changement de tenue. 

La séparation des hommes et des femmes

Durant le mariage, que ce soit pendant la cérémonie ou lors de la réception, les hommes et les femmes sont séparés. Deux salles sont alors à prévoir pour recevoir les membres des deux familles. 

Les changements de tenue

En effet, la mariée peut porter jusqu’à 7 robes contrairement à la manière des occidentaux, la future mariée peut se changer jusqu’à 7 fois. Elle peut porter la traditionnelle robe blanche, mais durant la cérémonie du henné, elle se doit de porter une robe en velours traditionnellement de couleur verte ou bleu turquoise appelée “Katefa”. En fonction des coutumes, la mariée peut se vêtir d’une cape ou burnous durant cette cérémonie. Une robe pour la découpe de la pâtisserie et les quatre autres durant la soirée.   

Évolution du mariage musulman ; changement et tendances

Tout d’abord, noter qu’un musulman n’a pas le droit de se marier avec une athée, mais il peut épouser une femme non musulmane (chrétienne ou juive). La femme peut se convertir ou non à l’Islam sauf que leurs enfants seront musulmans. Cependant, une femme musulmane ne doit épouser qu’un homme musulman.

En ce qui concerne les changements et les tendances, on constate que nombreux sont qui ne respectent plus les traditions comme il se doit. Prenons l’exemple, des séparations des hommes et des femmes, certains la respectent encore, mais en partie. C’est également le cas pour le changement des robes. Les tendances se penchent plutôt vers les habitudes occidentales ou tout se passe en une seule journée. 

Conseils pratiques pour organiser un mariage arabe ou musulman réussi

Pour réussir un mariage musulman dans le respect des traditions et des coutumes, il suffit de suivre les étapes traditionnelles qui fait du mariage musulman un mariage authentique et qui reflète la richesse culturelle des pays arabes. Vous pouvez aussi faire appel à des organisateurs de mariage professionnel et leur faire part de vos préférences.

Article similaire